L'histoire de BERGER-RIVE

Berger-Rive : Une histoire de Famille

Mercey et la Famille Berger

À Mercey, hameau de la commune de Cheilly-les-Maranges, il existe un Prieuré, édifié au XIIIème siècle par les moines de Cluny. C’est là que tout a commencé…


Au moment de la Révolution Française, le Prieuré de Mercey est acquis par les aïeux de la famille BERGER. La vigne recouvre déjà une grande partie des coteaux de la région.

La première moitié du XXème siècle est une période très difficile pour la région : d’abord le phylloxéra, qui raye de la carte tout le vignoble européen et n’épargne pas la Bourgogne, puis les deux guerres mondiales, entrecoupées d’une grave crise économique dans les années 1930. Les vignerons de la région s’en vont à la ville, au Creusot, pour se reconvertir dans l’industrie.

Jacques et Gérard BergerC’est à la fin de la 2ème guerre mondiale que Jacques BERGER (1894-1984) acquiert le Manoir de Mercey, propriété bâtie au début de XIXème siècle.

En 1960, son fils Gérard BERGER en fait progressivement un véritable domaine viticole en plantant 12 ha de vigne. Il lui donne le nom de «Domaine Berger-Rive», résultat de la juxtaposition du nom de sa femme (Laure RIVE) au sien. La vente des vins se fait alors uniquement en vrac, via des négociants.

Xavier BERGER rejoint son père en 1977 et prend la direction du Domaine Berger-Rive à la retraite de celui-ci, en 1989. Il agrandit progressivement le Domaine, qui aujourd’hui s’étend sur 22 ha. Il choisit de commercialiser directement son vin, désormais vendu en bouteilles.